La vidéo en train

 


Présentation

Piloter un train comme depuis l'intérieur de la cabine est le rêve de beaucoup de modéliste. Les technologies nouvelles et en particulier celle des micro-caméras apporte une réponse à ce problème. De plus le digital permet de s'affranchir des contraintes physiques d'un réseau avec ses coupures et ainsi de piloter un train au milieu du trafic.

L'engin moteur

J'ai choisi un autorail X2100 Lima car il offre une bonne motorisation et beaucoup de place. Par rapport au modèle repris par Jouef, le fait de n'avoir qu'un bogie moteur permet après suppression des aménagement intérieur de disposer d'une place suffisant pour installer un décodeur, un régulateur de tension, la caméra et éventuellement un accus Ni-Mh. Seul ombre au tableau sa prise de courant sur un seul bogie. Mais une amélioration est possible. Nous verrons comment plus loin. De plus on peut en trouver sur le marché de l'occasion pour un prix abordable car il sont moins cotés que les Jouef.
Entendons-nous bien si vous désirez faire ce montage, l'engin dans lequel vous mettrez la caméra est sacrifié. Alors mettez le moins cher possible. Il existe sur le marché de l'occasion d'autre matériel qui peuvent remplir les même fonctions ( X4700 Jouef, ICE Roco,etc...).

La micro-caméra
L'ensemble se compose :

  • d'une micro-caméra avec émetteur incorporé, dimension 25x25x35mm environ.
  • d'un récepteur sur la même bande que la caméra.

Le tout est complété d'une alimentation 12 volts pour le récepteur et d'une alimentation 9 volts pour l'émetteur ainsi qu'une prise pour une pile 9 volts. Un jeu de cordons audio et vidéo est livré avec l'ensemble.

Aménagement de l'autorail X2100 Lima
Pour commencer démonter la caisse et enlever tout ce qui est câblage et aménagement intérieur. Démonter les vitrages. J'ai supprimé l'éclairage avant et arrière car je compte mettre des LED infrarouge pour l'éclairage dans les tunnels ( à voir ). Supprimer les bossages support d'ampoule coté bogie prise de courant. Démonter le lest sous la caisse. On doit se retrouver avec un châssis nu.

Amélioration de la prise de courant

 Démonter le bogie moteur. Fabriquer dans un fil de laiton ou du maillechort un frotteur en forme de V qui viendra se loger dans les gorges à l'intérieur des roues. Immobiliser le fil avec deux rondelles et avec un fer à souder en faisant fondre les bosses en plastique. Souder dessus 2 fils qui iront au moteur.
Si votre autorail n'a qu'un bandage par essieux la prise de courant sera suffisante. S'il a 4 bandages, cela risque de ne pas être suffisant. Aussi faites comme moi. J'ai prélevé sur une remorque d'autorail Lima un essieux que j'ai mis en lieu et place de l'essieu moteur. Avec un essieux moteur et deux bandages cela fonctionne correctement.

 

 

La caméra

Vous pouvez si vous le désirez faire un essai en fixant la caméra avec du double face coté bogie prise de courant. Nous considérons que ce bogie est désormais l'avant de l'autorail. Fixer une pile 9 volts sur le châssis. Brancher le récepteur sur un moniteur TV et tester le fonctionnement. Attention la pile doit être neuve et de bonne qualité car la caméra consomme et en dessous de 7,2 volts ne fonctionne plus. J'ai eu le cas de ce que je croyais être une panne et en fait c'était la pile qui était HS au bout de 10 mn.
Après essai il faudra couper le cordon d'alimentation pour le souder directement à la prise (question gain de place).

 

 

Installation

Voici le schéma d'installation des divers éléments dans l'autorail.

Alimentation moteur
Reliez ensemble électriquement les bogies AV et AR avec le moteur. Sur un réseau classique ou un tronçon de rails, testez le fonctionnement de l'ensemble. Ensuite dessouder les fils du moteur provisoirement pour la suite du montage.

Alimentation caméra
Après essai, il s'avère que la tension d'alimentation appropriée se situe à 8 volts. En dessous de 7,5 volts le fonctionnement n'est pas parfait. A 9 volts, le régulateur dans la caméra chauffe et l'image se dégrade. Sur mon schéma j'ai mis une diode D1 pour faire chuter la tension à 8,4 volts si vous avez un régulateur 7809. A supprimer si vous utilisez un régulateur 7808.

Régulateur 8 volts
Liste du matériel : Un pont redresseur 1A C1 = Condensateur 470 mF, 35 V C2 = Condensateur 10 nF, 63 V C3 = Condensateur 100 mF, 15 V D1 = Diode 4007 IC1 = 7808 8 volts ou 7809 9 volts Un circuit perforé

Schéma de l'alimentation. D1 est à supprimer en cas d'utilisation d'un 7808.

Mise en place des éléments sur le circuit perforé. Le dessin est vu de dessus. Les pointillés représentent le circuit à couper au cutter ou à la meule fine.

Montage du régulateur 7808

IC1 est le régulateur. Il se fixe sous le châssis sur le lest qu'il faudra percer pour passer une vis M2 avec un écrou et une rondelle. Voir photo de mise en place.
Percer aussi le lest avec une mèche de 5mm et faire passer les fils venant de la platine.

 

 

 

Test de la platine

Souder les fils venant des bogies sur les entrées CA de la platine. Mettre l'autorail sur la voie et alimenter en courant 12 à 16 volts digital ou alternatif. Vérifier s'il n'y a pas un échauffement anormal des composants et du régulateur 7808. Si tout est OK, avec un voltmètre mesurer la tension en sortie de la platine qui doit être entre 8 et 8,5 volts suivant votre montage. Si tel est le cas, c'est bon vous pouvez retirer l'autorail de la voie et terminer de souder la caméra sur la platine. La tresse de masse va au moins et le fil rouge au plus.
Remettez l'autorail sur la voie et vérifiez que l'ensemble émetteur/récepteur fonctionne correctement en ayant une image sur votre moniteur ou TV. Si tel est le cas vous pouvez passer à l'étape suivante.

Montage du décodeurs

 Brancher un décodeur sans fiche NEM. Fils rouge et noir à la voie en passant par la platine et orange et gris au moteur. Tester le montage sur la voie. L'autorail doit avancer et reculer et la caméra fonctionner normalement. Affecter un canal au décodeur et le noter par une étiquette sous le châssis.

 

 

Fixation de la caméra

 

Celle-ci est fixé au double face sur une platine en plastique pour la rehausser un peu ce qui me contraindra à découper une ouverture dans le faux plafond de l'autorail. Heureusement il y a encore le toit par dessus.

Test de l'autorail

Il se peut que le moteur cause des parasite à l'émission (rayures horizontales sur l'écran de contrôle). Dans ce cas il faut monter un antiparasite sur le moteur. Récupérer le condensateur au tantale et les 2 selfs sur la platine d'origine et avec le circuit perforé, remonter le tout pour que cela tienne moins de place. Voir le schéma ci-contre.

Aménagement de la caisse

 Il faut démonter les vitrages et le toit de la caisse.
Séparer complètement en deux les vitrages pour ne garder que les faces de coté que l'on appliquera sur la caisse. A l'avant de la caisse, découper un trou avec une meule fine de 25x25mm environ. Celui-ci permet de ne pas coincer la caméra et de passer l'antenne. Celle-ci peut au choix sortir par un trou sur le toit ou être dissimulé sous le toit lui-même.
J'ai enlevé le vitrage avant de la cabine pour gagner en netteté.

 

 

Finition

Pour augmenter l'adhérence du seul essieux moteur, j'ai disposé un lest de plomb à l'avant du bogie moteur.
Pour finir tous les collages sont fait avec une colle à chaud.
Il ne reste plus qu'à remonter le tout et à faire rouler cet autorail. Les départs en gare sont un vrai plaisir et la circulation parmi les autres rames doit être très réaliste. Il ne manque plus qu'un avertisseur sonore mais il y a encore de la place pour l'installer.

Schémas des circuits

Pour visualiser les schémas cliquer sur le bouton

Et n'oubliez pas que le modèle réduit de train est d'abord un jeu.