Le TGV Thalys
de Kato en N


Cliquez ici pour voir la vidéo - Divx - 4 Mo

Présentation

J'avais envie depuis longtemps de cette maquette et malgré mon penchant pour le matériel USA en N j'ai décidé de l'acquérir. De plus la marque Kato est pour moi un gage de qualité et de fiabilité. par rapport aux TGV Atlantique et Eurostar, je trouve que le Thalys à plus d'allure. sans compter qu'il s'agit d'une rame de 10 éléments y compris les motrices.

Et puis même sur un réseau de type américain pourquoi ne pas imaginer que l'Amtrak est en train de tester une rame TGV.

Je vais vous expliquer comment digitaliser par un décodeur la motrice et la remorque.

La motrice

Un premier essai de digitalisation pour un ami d'un Eurostar s'était soldé par un demi échec. En effet impossible de loger le décodeur N025 de Kuehn sous le toit. Aussi j'avais été obligé d'acquérir un décodeur Selectrix qui tenait tout juste à l'arrière et encore avec du mal pour fermer la caisse. Donc je voulais trouver un autre moyen.

Dans un premier temps comme les châssis de ces type de motrice commune à Kato sont identique je voulait mettre une platine décodeur de Digitrax DN163K0A pour P42 ou E8/9. Celle-ci va parfaitement. Mais la pose des LEDs ne correspond pas du tout à celui du TGV. Après bien des tâtonnements je me demandais comment j'allais pouvoir résoudre ce problème. Voir la photo ci-dessous.

Après réflexion et quand même des essais, je me suis rendu compte qu'un N025 de Kuehn pouvait tenir sous le toit. Pourquoi ? Tout simplement je pense à cause de la différence de gabarit entre l'Eurostar qui circule en Angleterre et le Thalys qui traverse le Nord de l'Europe. Les Thalys ont une hauteur de toit plus importante.

Donc je me décidais pour un N025 à la place d'un DN163K0A. Ce dernier ira très bien sur une E8/9 Southern en attente d'un décodeur. Note : autre décodeur.

Modification de la platine de la motrice

Démonter la platine analogique. En profiter déjà pour isoler les deux bandes de cuivres qui servent à prendre le courant. Prendre pour cela de l'adhésif de bureau transparent. Ceci est une modification pour le décodeur Digitrax mais elle est tout aussi valable en ce qui nous concerne. Ne pas ternir compte sur cette photo du décodeur d'origine Digitrax. en même temps cela vous permet de constater comment ils sont livrés d'usine.

Commencer par enlever sur la platine le gros condensateur, la self, la petite capa et la LED blanche. Il faudra en placer une autre avec des pattes plus longues. Par contre bien garder en place la petite résistance à cheval sur les deux circuit. Elle est calculé pour les LED.
Il faudra aussi dessouder la LED rouge. Retourner les pattes de celle-ci et la ressouder pour que la polarité du + soit coté résistance.

Il faut déplacer à l'extérieur les deux contacts en perçant le support du moteur. Pour cela démonter celui-ci et avec un Kuter très fin ou un bistouri faire une ouverture dans le plastique.

Sur la platine analogique supprimer la partie de la piste en rouge et enlever la LED blanche. Le petit pontage peut-être fait par un fil à la fin de montage.

Retourner le circuit et dessous enlever aussi les deux parties de la piste. Normalement c'est le contact moteur mais il n'y en a plus besoin.

Dessouder les LED blanche et rouge. Pour la LED rouge plier les pattes et la cambrer dans l'autre sens. Remonter la LED sur son emplacement. Le + doit être à droite coté résistance.
Mettre en en place la LED blanche de remplacement en respectant la longueur des pattes et  les polarités. Petit rappel, le + correspond à la patte la plus longue. Et quand il n'y a plus les pattes il y a encore une autre façon. Voir le dessin en fin de chapitre.
Si vous n'avez pas de LED de remplacement allonger les pattes de celle-ci par deux fils rigides à souder et remonter en place.

Nota : Comme LED blanche j'utilise à la place de celle monté d'origine par Kato des 3,3V/25mA 4000mcd que je me procure sur le Net. Elles éclairent bien plus que celle d'origine. 

Voilà il ne reste plus qu'à mettre en place le décodeur et à souder les fils en fonction des couleurs. Fixer celui-ci avec de l'adhésif double face de moquette. Le plus fin est le mieux.

C'est fini pour la motrice. Il ne reste plus qu'à la mettre sur la voie de programmation et à choisir un numéro de canal. Vérifier le fonctionnement des feux suivant le sens de marche. Si tout est OK remonter la caisse et passer à la remorque.

Polarité LED

Comment reconnaître la polarité d'une LED. Il suffit de regarder par transparence celle-ci est de repérer la cathode qui est la partie la plus petite dans le globe plastique.

Modification de la remorque

Ce qui suit concerne la modification de la remorque. la rame peut fonctionner ainsi mais dans ce cas les feux blanc et rouge sont allumés en permanence.

Démonter la platine et faire les isolations sur le circuit comme la motrice. Simplement les contacts en laiton ne sont pas à isoler.

Dessouder les LED blanche et rouge. Plier les pattes de la LED rouge dans l'autre sens et la ressouder en place. En effet la polarité change en fonctionnement avec un décodeur.
Souder en place une nouvelle LED blanche en respectant la polarité ou rallonger les pattes de celle-ci.

Mettre en place le décodeur, ici un DN143D 4 fonctions,  et le fixer à l'adhésif double face. Souder les fils noir, rouge. Différence avec la motrice le fil blanc est à souder sur la LED rouge et le jaune sur la LED blanche à cause de la réversibilité.

Pour les fils orange/gris j'ai découpé une passage dans la cloison supérieur supportant la platine analogique à l'arrière du décodeur. J'ai branché sur les deux fils une résistance de 120ohms/1W. celle-ci tient pas de la patte à modeler ainsi que les fils. Cette résistance sert à remplacer le moteur car sans cela impossible de régler le décodeur. La centrale signale une erreur. On peut laisser la résistance en place si elle ne chauffe pas trop. Dans le cas contraire on peut dessouder un fil. Mais il faudra le rebrancher lors de chaque changement d'adresse.

Sur la photo la résistance est une 1/4 de watt pour les essai. Mais après les photos j'ai pu me trouver une 1 watt.

J'en ai profité pour lester la remorque. En effet cette rame est prévue pour fonctionner en réversibilité sur un réseau digital piloté par PC. Chose que l'on peu faire facilement en commande numérique mais très difficile avec un block automatique en digital.

Ensuite il ne reste plus comme la motrice à mettre la remorque sur sur une voie de programmation pour régler l'adresse. Par contre pour éviter de trop faire chauffer la résistance en sortie moteur, je vous recommande de régler le CV#5 du décodeur à une vitesse très faible. Certains décodeurs acceptent une valeur de 1 ou 2. Mais pas 0 (zéro) car cela correspond à une vitesse maxi par défaut. Tester sur la motrice par exemple. Cela n'a pas d'importance que la valeur soit différente de celle de la motrice.
Ainsi le courant ne risque pas de trop faire chauffer la résistance.

Maintenant les deux motrices, la vrai et la fausse sont prête à prendre la route.

  Sur les photos suivantes on voit que les feux s'inversent bien en fonction du sens de marche.

 

Pour finir et utiliser à plein le décodeur Digitrax de la remorque il me faut trouver un buzer à mettre dans la remorque pour servir d'avertisseur.

Si l'adaptation d'un décodeurs Digitrax vous intéresse, vous pouvez aussi consulter la modification complète sur ce site Le TGV Thalys par Titooine

PS : Actuellement le décodeur N025 peut-être remplacé par un N45 plus fin ou un DH05.